Retour sur l’atelier pédagogique « Enseigner la parémiologie multilingue »

Le lundi 30 novembre 2015, à l’université de Trèves, l’équipe Aliento de la MSH Lorraine (Marie-Sol Ortola et Florence Serrano), accompagnées par le référent UniGR de l’UL (Johannes Caliskan) et de deux étudiants messins du Master 1 et 2 en Sciences du Langage de Metz (Léonie Desrosiers et Athanase Belei), ont initié un groupe d’étudiants et de doctorants romanistes à la méthodologie mise en oeuvre au sein du projet Aliento, afin de s’interroger sur les modalités de la circulation des énoncés apparentés aux proverbes dans une perspective multilingue et sur leur fonctionnement, ainsi que sur la possibilité de produire de nouveaux proverbes à partir de « moules » existants.

L’équipe Aliento remercie chaleureusement Natalia Filatkina, Folke Gernert et Claudine Moulin pour leur collaboration à l’organisation de cet atelier, en espérant que de nouvelles collaborations entre les germanistes et les romanistes voient le jour, notamment grâce à l’UniGR.

Ce jalon entre Humanités numériques, didactique des langues et traductologie a permis d’aboutir aux premiers résultats, bientôt diffusés sur ce site et sur les réseaux, d’une nouvelle activité qui fait suite au « Proverbe de la semaine » (2014/2015) et qui s’inspire des travaux de Wolfgang Mieder : il s’agit de « L’anti-proverbe de la semaine ».

Vous pourrez prochainement lire les productions d’anti-proverbes des étudiants de Metz et de Trèves en allemand et dans les 3 langues du projet Aliento (français, espagnol et anglais). Un grand merci à tous ces étudiants pour s’être prêtés au jeu de l’anti-proverbe !

This entry was posted in Archives. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire