L’anti-proverbe de la semaine #1

Rubrique lancée en janvier 2016.
L’anti-proverbe de la semaine est une nouvelle activité qui fait suite au « Proverbe de la semaine » (2014/2015) et qui s’inspire du concept d’Antisprichwort en allemand ou Antiproverb en anglais forgé par Wolfgang Mieder : il s’agit d’utiliser un moule proverbial en opérant des modifications lexicales dans le but de créer une nouvelle leçon adaptée à un nouveau contexte. On peut rapprocher l’anti-proverbe du perverbe produit par les Oulipiens.

L’anti-proverbe de la semaine #1

25/01/2016
Sur le modèle « Tout ce qui brille n’est pas or » (que l’on trouve en ancien français chez Rutebeuf au XIIIe siècle), voici l’anti-proverbe :

Tout ce qui crie n’est pas mort

Sens figuré : La vie se fait entendre et fait preuve d’énergie.

Leçon : La vie bruit, voire elle triomphe de la mort même si elle peut être souffrance.

Traductions : Todo lo que chilla no está muerto
All that screams is not dead
Alles, was schreit, ist nicht tot

Hannah Schlimpen, Irina Schambony, Marisa Schönbon (Master, université de Trèves), Athanase Belei (Master, université de Lorraine). Merci à ces étudiants de l’université de la Grande Région de s’être prêtés au jeu de l’anti-proverbe en nous proposer une version qui entraîne le proverbe de la sagesse aux confins de la tautologie.

This entry was posted in Archives. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire